• AXEZ

Progresser en aidant les autres

Dernière mise à jour : févr. 10

Le codéveloppement professionnel, démarche d'entraide mutuelle entre pairs, fait des émules dans les entreprises françaises. Une méthode de formation "douce" adaptée au stress des managers ?

Cette méthode, crée par le Québécois Michel Desjardin et développée par ses compatriotes Adrien Payette et Claude Champagne, repose sur un processus très structuré en six étapes, d'une durée d’une heure trente à trois heures selon les séances.

Développer son écoute

Alain, manager dans une banque, voit deux avantages à la méthode : "Quand je suis arrivé dans le groupe de "codèv", j'étais fragilisé par la restructuration de mon entreprise. J'ai trouvé beaucoup de réconfort dans l'écoute bienveillante des membres du groupe. Par la suite, le rôle de conseiller m'a plu. Cela m'a permis de développer mon écoute, mon empathie. Ce qui m'aide au quotidien avec mon équipe, mais aussi à structurer ma pensée. Et je me sens utile en aidant d'autres personnes."


Sortir de l'isolement

En inter ou en intra-entreprise, le codéveloppement réunit toujours des pairs, hors rapport hiérarchique, afin d'instaurer la confiance indispensable aux échanges. "Cette méthode permet de sortir les managers de leur isolement et les aide à prendre du recul. Ils dédramatisent certaines situations et profitent des bonnes pratiques de leurs pairs", observe Nadine, directrice du développement RH d’un groupe industriel, qui pratique le codéveloppement depuis plusieurs années. "L'autre grand avantage, c'est de travailler sur un ciment humain, de créer une communauté managériale, un réseau transversal rassurant dans des contextes de changements d'organisation", apprécie-t-elle.


Empathie et bienveillance

Cette solidarité est l'un des grands bénéfices du codéveloppement. "Au départ, c'est un enjeu pour les participants d'exposer une difficulté ou une demande d'aide au groupe, explique Serge Delemontex, animateur de séance de codéveloppement. Mais très vite, le cadre déontologique les rassure et l’animateur en est le garant. Le fait que chaque participant sera amené à exposer une situation au groupe contribue à instaurer empathie et bienveillance dans le fonctionnement collectif. Au fil des séances, les membres découvrent des similarités dans leurs problématiques respectives, cela concourt à créer du lien et de la solidarité."


Une période propice pour les managers

Misant sur la co-construction et l'intelligence collective, le codéveloppement arrive à point dans un contexte sanitaire où les managers semblent un peu revenus des formations théoriques et lourdes à caser dans leur emploi du temps. Les séances peuvent aussi bien se faire en présentiel qu’en distanciel. "Cette méthode est d'une puissance bien supérieure aux formations classiques », affirme Serge Delemontex, animateur de séances de codèveloppement.


33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout